Authors
Julie Gobert, Sabrina Brullot,
Title
Bioraffineries et transition énergétique : vers une privatisation des choix sociétaux
In
Une Approche Economique de l'intégration des dimensions socio-économiques et techniques dans les Programmes de Recherche en Chimie Doublement Verte
Year
2014
Indexed by
Abstract
Les bioraffineries constituent un objet socio-technique de plus en plus à la mode dans les discours tant européens que nationaux car les gouvernements y voient la concrétisation de plusieurs potentialités. Tout d’abord celle de donner de nouveaux débouchés à l’agriculture ou à la sylviculture, constituant ainsi une opportunité de développement économique, ou plus simplement de maintien d’une activité industrielle traditionnelle par sa diversification (Domac, Richards, Risovic, 2005). Si l’évolution et l’amélioration des bioraffineries dans le temps prennent en compte des aspects de durabilité qui avaient été dans un premier temps occultés, beaucoup de question liées à l’intensification de la production d’agro-ressources, l’irréversibilité de certaines atteintes à la biodiversité, etc. restent en suspend. Au-delà des discours laudateurs sur la chimie verte, voire doublement verte, des questions se posent ainsi de manière évidente, mais sont peu mises en avant dans les discours. Aussi reprenant Raineau (2010, p. 27) sommes-nous en droit de nous demander si « les énergies renouvelables sont beaucoup plus qu’une source d’énergie alternative » et si « elles portent un projet social, économique, politique et organisationnel nouveau. »
Affiliations
Offprint