Authors
Sylvie Allouche,
Title
Le scepticisme en pratique
In
David Zapero et Sandra Laugier (dir.), Colloque international "Scepticisme, pragmatisme et philosophie du langage ordinaire", Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 7 décembre 2013
Year
2013
Indexed by
Abstract
L'un des principaux moments de l'histoire de la philosophie advient lorsque René Descartes s'enferme dans son poêle dans le but de chercher une certitude indubitable, et qu'il en arrive à remettre en question l'existence de toutes choses. Si cette expérience singulière rapportée dans les Méditations Métaphysiques n’est pas sans rappeler certains aspects de la célèbre « allégorie de la caverne » imaginée par Platon dans La République, reste que par sa radicalité, elle constitue une sorte de seconde naissance de la philosophie occidentale. Or à partir du milieu du XXe siècle, elle devient la matrice de diverses œuvres de science-fiction mettant en scène ce que j'appelle des mondes délusifs, la première étant semble-t-il le roman Simulacron 3 de Daniel F. Galouye (1964), et la sans doute plus célèbre le film Matrix (1999) des frères Wachowski. Mais d'une certaine façon, que ce soit Descartes, qui commence à retrouver le monde à partir de la Méditation Troisième, ou bien Daniel F. Galouye et ses successeurs (à l’exception notable de Philip K. Dick), lesquels sont des auteurs de fiction, ils ne présentent pas leur remise en question du monde comme absolument sérieuse, il s'agit plutôt d'une expérience de pensée, certes radicale, mais dont on revient. Qu'en est-il alors si l'on commence à réellement douter de l'existence du monde? À partir de quel moment passe-t-on du simple jeu intellectuel à la maladie mentale, si cette distinction a vraiment un sens ? Et si douter sérieusement de l'existence du monde peut devenir pathologique, de quelles forces dispose la philosophie par rapport à la psychothérapie pour soigner de ce mal ? À travers la présentation d'une interaction réelle entre l'auteur et un jeune homme atteint de doute radical et suivi psychologiquement pour cela, nous nous efforcerons d'apporter des éléments de réponse à ces questions, et entre autres choses la preuve factuelle du pouvoir de la philosophie, thérapeutique ou pathogénique, selon son usage.
Affiliations
Offprint